Avec le Conseil départemental,
le Gard solidaire 

Depuis le début de l’année, le Conseil départemental du Gard donne la parole aux citoyens, aux territoires, aux élus, aux professionnels, à ses agents, pour construire son Schéma unique des Solidarités sociales 2022/2027.

« Dans le contexte difficile que nous connaissons, avec cette pandémie qui nous a tous impactés, depuis 2 ans, nous voulons, plus que jamais, que le Conseil départemental puisse garantir un accompagnement et des réponses adaptés à chacune et chacun », affirme la Présidente Françoise Laurent-Perrigot.
En 2022, la collectivité départementale consacre plus de 560 M € pour soutenir toutes celles et tous ceux qui en ont besoin, soit la moitié de son budget. Il est plus que nécessaire que ce budget soit utilisé de la manière la plus efficiente et la plus bénéfique aux Gardoises et aux Gardois.

         

Des priorités identifiées

Au total, ce sont 3 000 Gardoises et Gardois qui ont participé à la consultation. Ils ont fait part de leurs grandes priorités : • Avoir accès aux soins et services de santé. • Maîtriser Internet pour l’accès aux droits. • Développer l’habitat inclusif, les habitats partagés. • Lutter contre l’isolement social et/ou géographique. • Soutenir les proches aidants. • Rendre les services plus proches, plus accessibles. • Répondre à la précarité énergétique. • Soutenir et valoriser les métiers du secteur social et médico-social en « tension ». L’enjeu est désormais de répondre très concrètement à ces attentes. La nouvelle feuille de route du Gard solidaire guidera l’action du Conseil départemental jusqu’en 2027.

Des modalités de concertation multiples

La plateforme numérique de concertation citoyenne a recueilli plus de 1 700 contributions et 120 propositions concrètes entre le 7 février et le 30 avril 2022. 12 rencontres thématiques ont réuni 650 professionnels. 10 réunions de concertation territoriale se sont tenues en présence des Vices-présidents intervenant dans l’action sociale : Christophe Serre (Autonomie), Maryse Giannaccini (Protection de l’enfance), Rémi Nicolas (Insertion), Amal Couvreur (Politique de la Ville), Christian Bastid (Logement) et Hélène Meunier (Économie sociale et solidaire). Ces réunions réunissaient les élus du Conseil départemental, les Maires, les Présidents de Centres Communaux ou Intercommunaux d’Action Sociale (CCAS et CIAS) et les élus délégués au social, permettant à près de 150 communes de participer à la réflexion.
Share This